Interview de Cyril DEGRILART, enseignant à l’ENOES

La préparation du mémoire d'expertise comptable : du sujet à la rédaction

Le mémoire d'expertise comptable fait souvent peur aux candidats, qui n'ont pas toujours conscience de la charge de travail qu'il représente. Pourtant, avec un peu d'anticipation et en suivant quelques règles simples, il est tout à fait possible de réussir cette épreuve.

Cyril Degrilart, auteur du livre « Réussir son diplôme d'expertise comptable » paru aux éditions Studyrama et enseignant à l'ENOES répond à nos questions.
De la recherche de sujet à la rédaction du mémoire, découvrez ses quelques conseils.

Le mémoire d'expertise comptable représente un travail conséquent que beaucoup de candidats n'anticipent pas forcément. Faut-il, comme le préconisent certains, avoir une idée approximative de son sujet dès la deuxième année de stage ?

Le mémoire d'expertise comptable est un projet à part entière dont la réalisation passe obligatoirement par un rétroplanning. Le rétroplanning contient toutes les étapes importantes, du choix du sujet à la soutenance, en passant par les dates limites de dépôt de la notice et le temps nécessaire à la rédaction.

Pour se laisser le maximum de marges de manoeuvre dans le cadre de ce projet, il est effectivement conseillé de réfléchir au sujet dès la deuxième année de stage.

Personnellement, je conseille même de commencer à y réfléchir dès la première année, en faisant preuve de curiosité, en acceptant de se poser un maximum de questions.

Y penser ne veut cependant pas dire qu'il faut déjà préparer une notice. Il faut simplement commencer à avoir une vision du thème possible.

Comment s'organiser pour trouver son sujet ? Quelle est l'importance de la recherche documentaire à ce stade et plus généralement, que conseilleriez-vous aux candidats qui recherchent un sujet ?

Pour trouver un sujet, il faut commencer par noter scrupuleusement toutes les idées que l'on peut avoir. Les noter au quotidien permettra de ne pas les oublier.

En notant le maximum d'idées, les sujets intéressants et toutes les idées qui viennent, trouver un sujet ne sera plus qu'une question de choix du sujet le plus intéressant.

La recherche documentaire associée permettra ensuite de choisir un sujet en rapport avec l'actualité, avec ce qui se passe dans la profession comptable et même dans la profession des clients.

La recherche documentaire est très importante dès la première année puisqu'elle permet de trouver des idées de sujets potentiels.

Peut-on reprendre un sujet de mémoire et l'actualiser ? Ou choisir un sujet d'actualité chaude (une loi publiée très récemment par exemple) ?

De préférence, les deux en même temps !

Tout est possible parce que ce qui fait la différence entre deux mémoires sur la même thématique, c'est le fait que le candidat le fasse à un instant T, selon l'actualité du moment.

Un sujet présenté en 2015 ne sera donc jamais identique au même sujet présenté en 2016, 2017 ou 2018.

Le sujet aura évolué entre les années, l'apport du candidat n'aura plus rien à voir avec celle du candidat précédent, la technicité sera différente.

La différence se trouvera aussi dans la manière de l'aborder, son actualité pour la profession. C'est au mémorialiste d'apporter ce nouvel éclairage, d'avoir une véritable réflexion.

Sur un sujet particulièrement brûlant, l'éclairage devra être très professionnel. Il devra s'entourer et obtenir des informations de qualité à transmettre au jury.

L'un des rapports semestriels porte normalement sur le projet de mémoire. Peut-on s'en servir pour la notice du mémoire ? Combien bien rédiger sa notice ou son rapport semestriel sur le projet de mémoire selon le cas ? Comment réagir lorsque le maître de stage ou le contrôleur de stage refuse le sujet de rapport semestriel ?

Faire porter le troisième rapport semestriel sur le projet de mémoire est fortement conseillé. Cela permet de profiter des conseils et avis du contrôleur de stage.

Il faut ici respecter ce qui est demandé dans la dernière note du jury à l'attention des candidats. La dernière date du 23 juin 2016.

Le maître de stage et le contrôleur de stage ont une expérience dont le futur professionnel doit profiter. Leurs avis sont consultatifs mais il s'agit d'un indicateur important. Si le sujet ne convient pas, c'est peut être parce qu'il n'a pas le niveau des exigences du DEC.

Le refus peut être justifié par des doutes sur la qualité du rapport à venir. Il faut donc revoir le sujet et le retravailler avant l'agrément final.

Un mémoire d'expertise comptable doit apporter quelque chose à la profession. Qu'entend-on par apport à la profession et comment trouver cet apport ?

Un apport à la profession, c'est un éclairage nouveau sur un sujet précis, vu dans le cadre d'une expérience professionnelle. Cet apport doit être technique, stratégique, méthodologique. Il peut apparaître même si le jeune expert-comptable stagiaire ne fait que de la saisie, au début de son stage alors qu'il n'a pas encore de réelle expérience.

Pour l'obtenir et pour évoluer au sein du cabinet, il ne faut pas hésiter à solliciter l'expert-comptable en montrant sa curiosité et son envie d'apprendre. L'expert-comptable va généralement accepter de lui montrer des éléments plus intéressants et lui permettre d'évoluer.

Être expert-comptable stagiaire, c'est d'abord une opportunité pour développer de nouvelles compétences. Une fois installé, l'expert-comptable a généralement moins de temps pour l'acquisition de nouvelles compétences. Il est souvent enfermé dans ses missions, celles que lui confient ses clients.

Le résultat de la demande d'agrément est un 4.2 ou un 4.3 ? Est-ce un échec ?

Ce n'est pas un échec. Il vaut toujours mieux un 4.2 ou un 4.3 dès le départ plutôt que de passer par trois soutenances de mémoire avec un sujet qui ne permet pas de décrocher le diplôme.

Le 4.2 signifie que le sujet plaît mais qu'il faut apporter des modifications. Le candidat doit alors apporter les modifications nécessaires et respecter en tout point la demande du jury pour pouvoir obtenir son 4.1.

Le 4.3 signifie que c'est le sujet lui-même qui ne va pas. Le 4.3 ne signifie pas obligatoirement qu'il faut jeter le sujet et en trouver un autre. Il suffit parfois d'augmenter la technicité, d'être plus précis ou de tenir compte de l'actualité en fonction des préconisations du jury.

Un coach pourra aider à déceler le contenu de l'apport du jury.

La phase de rédaction de mémoire nécessite-t-elle une préparation spécifique ? Comment s'organiser pour ne pas perdre de temps ? Peut-on rédiger efficacement son mémoire en quelques semaines de vacances au mois d'août ?

À mon avis, oui, autant pour l'écrit que pour l'oral. Rédiger un mémoire, c'est respecter des codes, un formalisme, une méthodologie qui ne s'improvise pas.

Le coach permettra de gagner du temps et le rétroplanning doit pouvoir être respecté par le candidat. Se fixer des objectifs trop élevés par rapport à son temps disponible ou à sa capacité de travail. Un mémoire s'écrit en moyenne en 200 heures que l'on peut caser dans un mois de vacances.

Il ne faut cependant pas oublier qu'il y a aussi la recherche d'informations, les consultations, les conférences et la relecture.

Rédiger rapidement son mémoire en quelques semaines ne permet pas d'aller au fond des choses ou au bout de sa réflexion.

Il vaut mieux attendre six mois de plus et rendre un travail abouti pour obtenir une note correcte.

En quoi consiste l'accompagnement au mémoire d'expertise comptable de l'ENOES ?

L'ENOES propose un coaching global sur le choix du sujet, la préparation de la notice, l'écriture du mémoire et l'oral.

La force de l'ENOES, c'est aussi de proposer des travaux en petits groupes de 4 ou 5 personnes. C'est un vrai brainstorming, à la fois sur le sujet, les travaux en cabinet, et qui permet de récolter des avis et conseils d'autres mémorialistes.

Un bon moyen de sortir de son isolement.

Consultez nos autres publications sur le DEC en cliquant ci-dessous

Inscription à la newsletter

S'il vous plaît, attendez...
Voulez-vous être averti lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
S’inscrire Brochures Contact
Please wait...

Subscribe to our newsletter

Want to be notified when our article is published? Enter your email address and name below to be the first to know.