Le DCG nouveau va arriver !

La réforme engagée depuis quelques années devra en principe être mise en œuvre dès la rentrée 2019-2020.

> Que pouvons-nous en dire ?

D’un point général, il s’agit d’un changement incrémental et non d’une révolution.

Même si cela demeure du symbole, nous avons conservé notre dénomination Diplôme de Comptabilité et de Gestion – DCG, et nos Unités d’Enseignement (UE) en nombre (13) et en nom même si nous pouvons souligner que l’UE1 s’intitule désormais « Fondamentaux du droit » et que l’UE 5 devient « Économie contemporaine ».

Les épreuves ont conservé leur format, écrit pour les 12 UE et une à l’oral pour l’UE13.

Mais cela ne suffirait pas à dire que rien ne change.

Désormais, comme un clin d’œil au passé, toutes les UE sont coefficientées  1, donnant droit au même nombre de crédits européens 14. Finis les 1.5 en économie, SIG, management ou contrôle de gestion.

La rénovation du DCG a eu le souci de davantage borner les différents programmes et ainsi de mieux délimiter l’étendue du contenu de chaque enseignement.

> Et les modules méthodologiques ?

Il s’agit de mettre en place des travaux sous forme de projets permettant aux étudiants de mobiliser des compétences et connaissances de différents axes et UE du DCG et de développer des compétences méthodologiques.

L’idée est de les faire travailler ensemble (mode collaboratif) sur des thématiques transversales tant à l’écrit qu’à l’oral sans limitation particulière.

Le collaboratif se fera donc au niveau des équipes et des étudiants et pourra mobiliser différents outils numériques.

Nous pouvons compter sur 1h de module méthodologique en première année et 1.5h en deuxième et 1.5h en troisième année.

Il faut souligner qu’un de ces projets, en deuxième année, inclura les compétences de l’UE12 (Anglais des affaires) qui seront croisées avec celles d’autres UE de manière à maintenir la pratique de la langue vivante en 2ème année et à la contextualiser.

> Et les UE ?

Les UE sont réparties dans différents axes, droit des affaires, gestion comptable et financière, analyse économique et managériale, communication et environnement numérique.

Chaque axe comporte plusieurs UE et est introduit par des compétences communes à chacune des UE qui le compose.

Pour chacune des UE sont précisés le sens et la portée de l’étude.

Chacune est divisée en un certain nombre de points à aborder. Chaque point se présente comme un ensemble de compétences exprimées par des verbes comme identifier, repérer, différencier, et de savoirs associés.

L’approche par les compétences permet aux étudiants de mettre en œuvre les savoirs dans des contextes variés afin de mieux se les approprier. Elle contribue ainsi à les placer dans une posture d’acteurs, développant des capacités dynamiques qui leur permettront de faire face à des situations, organisations, contextes variés et évolutifs.

Nous vous proposons de rentrer davantage dans le contenu des UE par une présentation comparative entre l’ancien et le nouveau référentiel.

 

> L’ axe 1 - Droit des affaires est composé de 4 UE, UE1. Introduction au droit - UE2. Droit des sociétés et des groupements d’affaires - UE3. Droit social et UE4 – Droit fiscal.

UE1

150h

5h/sem

Elle est divisée en 4 points, eux-mêmes subdivisés. Nous y retrouvons en grande partie le programme antérieur. On peut noter que l’entreprise en difficulté ne fait plus partie du programme de l’UE1 et que la part consacrée à la responsabilité pénale s’est significativement allégée pour être développée en deuxième année. L’étude du droit de propriété et des contrats de l’entreprise est centrée sur les notions fondamentales.
UE2

150h

5h/sem

Elle est divisée en 6 points. De nombreuses connaissances sont issues de l’ancien programme mais font leur entrée l’EIRL, l’entreprise individuelle, le concept d’économie sociale et solidaire qu’il faut faire caractériser et apprécier au-delà de la seule présentation des associations et coopératives ainsi que la prévention et le traitement de l’entreprise en difficulté.
UE3

150h

5h/sem

Elle est découpée en 4 points. Le programme, mis à jour, est sensiblement le même mais avec un découpage différent. Droit du travail et droit de la protection sociale disposent chacun d’une introduction spécifique et de l’étude, propre à chacun, des règles de contrôle et du contentieux. En droit du travail, dès l’entrée en matière, il est mis en évidence les évolutions contemporaines relatives aux problématiques sociales (égalité) par exemple. L’accent est mis sur les savoirs fondamentaux excluant certaines notions plus secondaires (notamment des dérogations aux règles de principe) ou en les abordant en lien avec une documentation. Le point 4 relatif à la protection sociale n’aborde plus les dispositifs d’aide sociale et les prestations familiales, l’organisation administrative et financière de la Sécurité sociale.
UE4

150h

5h/sem

Elle est divisée en 8 points. La fiscalité des personnes physiques a été déplacée en début de programme. Les prélèvements sociaux qui en étaient une sous partie sont désormais un point (3) à part entière qui bénéficie de 5h. La TVA a perdu 5 heures au programme.  L’imposition sur le capital a changé d’intitulé pour une imposition sur le patrimoine. Aucune modification majeure n’est identifiée.

Cependant, comme le guide pédagogique n’est pas paru à ce jour, il faut rester prudent.

 

> L’ axe 2 - Gestion comptable et financière est composé de 4 UE, UE9. Comptabilité - UE10. Comptabilité approfondie - UE11. Contrôle de gestion et UE6 Finance d’entreprise.

UE9

170h

6h/sem

Cette UE, dont l’horaire s’est accru d’une heure par semaine, est articulée en 6 thèmes. En plus du programme précédent, qui n’a évolué qu’à la marge, il a été ajouté un thème sur la comptabilité et l’environnement numérique, savoir utiliser les progiciels dans une tenue de comptabilité, et un autre thème concernant l’exploitation des documents de synthèse et leur rôle dans la communication financière.
UE10

170h

6h/sem

Elle est découpée en 5 points. Le découpage du programme est plus clair que précédemment. Après avoir posé le contexte de la discipline (15h), l’étude principale porte sur les actifs (70h), les passifs (40h) les charges et les produits (30h). Dernier point à traiter les entités spécifiques (15h) avec deux entités seulement : les associations et les collectivités locales. Le programme est toujours aussi important et varié en termes de contenu, mais le nombre d’heures pour le traiter est porté à 170 heures. Enfin, le bornage des points à traiter, notamment les aspects techniques difficiles, est plus précis et sécurise le candidat dans la perspective de l’examen.
UE11

200h

6.5/sem

Elle est structurée en 4 points. La grande majorité des connaissances de l’ancien programme y sont regroupées. Certains allègements de programme sont observables, ainsi les tests d’hypothèses ne seront plus traités et les prix de cession internes seront étudiés en DSCG. Un souci de cadrage permet de mieux cerner l’étendue des savoirs à maitriser sur un certain nombre de points.
UE6

150h

5h/sem

Elle est structurée en 4 axes, le diagnostic financier des comptes sociaux, la politique d’investissement, la politique de financement et la trésorerie.

L’enseignement de cette UE a pour objectif, notamment, que les étudiants soient capables de construire un diagnostic, d’émettre des préconisations, d’apprécier la capacité d’une entreprise à se développer ou encore d’apprécier la pertinence d’un investissement.

Le programme de finance ne change pas pour l’essentiel mais on peut noter que le chapitre consacré à la couverture de change a été retiré, l’analyse du bilan a été renforcée. En effet, dans l’ancien programme, seule l’approche fonctionnelle était utilisée. Les analyses liquidité et pool de fonds ont été rajoutées ce qui permettra notamment d’approfondir les problèmes d’endettement et de solvabilité des entreprises.

 

> L’axe 3 -  Analyse économique et managériale est composé de 2 UE, UE5. Economie contemporaine et UE7. Management

UE5

200h

1ère année

3h/sem

 

2ème année

3.5/sem

Comme largement diffusé, cette UE s’enseignera sur 2 ans et sera passée en fin de deuxième année. Elle est divisée en 6 points. Les intitulés ont vocation à être plus explicites, à être porteurs de sens. On notera un focus fait sur l’économie sociale et solidaire, des précisions sur l’étude des secteurs économiques ou encore de l’économie mixte. La concurrence va être étudiée notamment sous l’angle dynamique. Le rôle de l’Etat est notamment abordé sous l’angle de la soutenabilité de la dette. La croissance est abordée avec un angle supplémentaire, celui de sa question, de son caractère soutenable et confrontée à la notion de développement. Le développement durable occupe une place certaine bien précisée (point 5.4)

Le champ théorique est clairement posé au regard des notions abordées : l’histoire de la pensée économique et l’histoire des principaux faits économiques et sociaux ne sont plus abordées dans un point introductif.

UE7

200h

6.5h/sem

Cette UE est moins bouleversée dans son contenu même si elle accorde une place formalisée à la notion de performance, de pilotage. Là encore le champ théorique est bien délimité. Nous dirons que le contenu a été brassé et réparti pour répondre à des questions, problématiques davantage connectées avec une réalité, le terrain.

 

L’axe 4 - Communication et environnement numérique est composé de 3 UE, UE8. Système d’information de gestion - UE13. Communication professionnelle et UE12. Anglais des affaires

UE8

200h

7h/sem

Outre l’actualisation des préoccupations et des connaissances pour tenir compte des évolutions récentes, le nouveau programme apporte des précisions utiles. Ainsi pour ce qui concerne la modélisation des processus, non explicitée dans le précédent programme, apparaissent les outils de cette modélisation à savoir diagramme des flux, schéma « événements résultats » …

L’utilisation du tableur prend également plus d’importance en introduisant notamment la programmation

UE13

60h

1ère année 0.5h/sem

 

2ème année

1h/sem

 

3ème année

1h/sem

La rénovation, quant au programme, fait une place plus nette et franche au numérique, dans la veille, le recours aux réseaux sociaux, le travail collaboratif.

La part consacrée à la communication orale est plus importante pour permettre aux étudiants de développer une communication efficace. Cette UE prend véritablement une dimension professionnelle et pragmatique.

Les théories de la communication vont disparaître du programme.

Quant au rapport de stage, la première partie de 10 pages sera découpée en 2 avec 4 pages pour la(les) organisations d’accueil et 6 pages pour la description d’un processus. La deuxième partie sur 30 pages maximum, à partir des observations effectuées, traitera d’un sujet. La mention théorique ou pratique a disparu du nouveau programme.

UE12

150h

1ère année 5h/sem

 

2ème année

1h/sem

Nous retrouvons ici également l’approche par les compétences que doit acquérir un étudiant de DCG. Les thèmes se répartissent en 2 avec des questions sur l’entreprise au nombre de 7 et un autre l’économie en 6 points.

 

Inscription à la newsletter

S'il vous plaît, attendez...
Voulez-vous être averti lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
S’inscrire Brochures Contact
Please wait...

Subscribe to our newsletter

Want to be notified when our article is published? Enter your email address and name below to be the first to know.